preloder

Les 12 clés du webinaire à succès

Même à distance, notre poulpe est capable de communiquer : par la couleur qu’il prend, par l’attitude… Dans cet article, le poulpe évoque le webinaire qui est un spécimen bien connu du monde du e-learning.

En effet, le webinaire, contraction de web et de séminaire, consiste en une réunion ou une conférence interactive qui a lieu sur le web. Par exemple, un webinaire peut être un outil de travail collaboratif ou d’enseignement à distance.

Le poulpe te fait son topo :

EN AMONT

Se poser la question du « pourquoi »

Il faut bien réfléchir en amont à l’utilisation qu’on va faire d’un webinaire, à ce qu’il vient nourrir. S’agit-il d’effectuer du tutorat, de mener une régulation ou bien encore d’apporter un éclairage sur une thématique spécifique ? Est-ce qu’il s’intègre à un parcours, à une série de webinaires? A-t-il vocation à créer des communautés apprenantes? A quoi sert-il et comment le mettre au service des objectifs préalablement définis?

Cadrer

Struc-tu-rer. Le cadrage pédagogique est indispensable: définir ma cible, identifier les messages clés, définir une durée (maximum entre 1h30 et 2h), identifier les ressources disponibles, réaliser un scénario pédagogique avec des interactions (penser « story telling »), créer les activités. Toute cette préparation est aussi exigeante qu’une formation en présentiel.

Engager les participants

Ne pas hésiter à envoyer un sondage aux participants avant le webinaire, pour mieux cerner leurs attentes et définir leur profil, afin d’adapter la formation et de constituer des groupes pertinents.

Maitriser et tester

S’éviter le stress du direct et les aléas techniques ! Faire des tests préalables de l’outil choisi côté animateur et bien informer en amont les participants des contraintes techniques pour une bonne prise en main (test proposé ou fiche technique). Tester la conception une fois terminée pour vérifier les timings, la bonne intégration des supports et le bon déroulé des activités.

Communiquer

Pour impliquer et motiver les participants, annoncer la durée de la formation, les objectifs pédagogiques, les conditions techniques. Pour se faire, imaginer une communication préalable simple et attractive sans survendre le webinaire pour autant. Par exemple, créer une vidéo courte peut être un bon moyen d’expliquer en 1 à 2 min l’objet du webinaire.

PENDANT

Diversifier, rythmer

Manipuler, mettre en pratique est indispensable, d’autant plus lorsqu’on ne se trouve pas tous dans la même pièce. Tout au long du webinaire, vos activités et interactions remettent du présentiel dans la distance. Pour éviter les décrochages, on s’appuie sur la participation, les situations de recherche pour enrichir la formation (pédagogie active). Aussi, l’accompagnement à distance doit permettre d’augmenter le nombre de possibilités de rencontres et d’échanges entre formateurs et apprenants.

Donner un cadre aux interventions

Quand, comment peut-on intervenir ? Vos participants se posent forcément cette question. Mieux vaut cadrer dès le départ l’utilisation du chat, définir des temps de questions/réponses, expliciter qui se charge de leur répondre et à quel moment.

Humaniser les échanges

Pour se sentir à l’aise et identifier facilement qui parle, il faut personnaliser les profils (soit en démarrant les webcams des participants et/ou seulement de l’animateur soit en leur proposant de personnaliser leur profil avec une photo).

Installer une relation horizontale

S’il s’agit d’un échange entre pairs, qui permettra de faire émerger les compétences du groupe et de construire des savoirs communs, la posture du formateur doit être celle de “celui qui va vous aider à apprendre par vous-mêmes et à construire les savoirs”. S’il s’agit de l’intervention d’un expert, alors les temps de questions-réponses sont essentiels pour favoriser l’échange.

Laisser s’exprimer les ressentis à des fins d’évaluation

En fin de session, un temps spécifique peut être laissé aux participants afin de donner leur avis sur le déroulé du webinaire. Cela sera la meilleure manière de progresser et d’adapter vos futurs webinaires !

 

EN AVAL

Echanger en post formation

Transmettre une fiche récapitulative, les supports et recueillir les évaluations post formation.

Rappeler les prochaines étapes

Si le webinaire s’inscrit dans un parcours de formation.

 

QUELQUES OUTILS

Choisir son outil en fonction de 4 critères : le coût, le nombre de participants au webinaire, les fonctionnalités souhaitées et la facilité d’utilisation de l’outil.

Le poulpe te conseille :

Les incontournables

GoToWebinarWebex : concurrents qui sont sur le même niveau de fonctionnalités. Solide, efficace mais accès surtout grosse entreprise avec un coût mensuel assez élevé, pas forcément adapté aux start-ups ou PME.

Les challengers

JoinMeLivestorm : deux outils qui se veulent plus simples et accessibles d’utilisation que les précédents et qui offrent de nombreuses fonctionnalités. JoinMe est assez accessible niveau coût contrairement à Livestorm.

Les solutions « bidouilles pas chères »

Hangouts, UberConference, MeetCheap

 

WEBOGRAPHIE

https://solerni.org/blog/2017/02/thierry-laffont-classe-virtuelle/#.WkzkFzciHIV

https://solerni.org/blog/2017/02/classe-virtuelle-une-solution-credible-pour-maintenir-lengagement-et-la-motivation-des-apprenants-22/#.WkzkFzciHIV

https://www.blog-formation-entreprise.fr/10-conseils-pour-animer-une-classe-virtuelle/

http://cursus.edu/article/21332/classes-virtuelles-quand-formateur-devient-animateur/#.Wkz-7DciHIU

https://www.innovation-pedagogique.fr/article79.html

http://digital-learning.news/digital-learning-revolution-formateur/

https://digital-learning-academy.com/classe-virtuelle-facon-de-former-blog-solunea-e-learning/

https://www.codeur.com/blog/14-outils-creer-un-webinar/

http://invox.fr/ressources/dossier-reussir-webinar-8-logiciels-passes-revue/

 

#webinaire, #outilscollaboratifs, #pedagogieactive, #elearning